Se relier à la respiration en marchant

Dernière mise à jour : 30 janv.



 

Pourquoi marcher est bénéfique pour la santé physique et mentale ? Lorsque vous marchez d'un pas dynamique de bon matin ou que vous vous promenez dans la soirée ou après un repas pour vous détendre, vous ressentez certainement l'effet bénéfique de la marche. Elle stimule votre cœur, vos poumons, elle diminue le stress, favorise la digestion et l'élimination. Dans l'Art de la respiration, Swami Saradananda précise qu'une sortie quotidienne à pied nous relie à l'énergie de la respiration vyana. Le vyana est l'une des 5 formes de prana. C'est "votre souffle expansif qui distribue l'énergie vitale et vous permet de vous épanouir dans le monde".

L'observation de la respiration en marchant aide aussi à calmer l'agitation mentale. Le fait d'être trop "dans la tête" empêche de se relier pleinement à la respiration et nuit au lien corps-respiration-esprit. Une séparation entre l'esprit, le corps et la respiration peut donner le sentiment de ne pas être ancré, de ne pas être assez présent à soi ou d'être insensible à ses émotions. Lorsque cela arrive, c'est un signe d'énergie vyana épuisée. Il est donc important de marcher souvent pour reprendre contact avec cette respiration. Essayez de pratiquer l'exercice de la respiration méditative marchée suivant, si possible pieds nus sur l'herbe ou sur une plage.


Exercice : La respiration méditative marchée

Choisissez un endroit paisible à l'extérieur pour faire cet exercice de respiration en mouvement et pratiquez pieds nus dès que possible.

  1. D'abord, ancrez-vous : debout, écartez les pieds de la largeur des hanches et mettez-les en parallèles l'un à l'autre, les bras détendus de chaque côté. Fermez les yeux et les lèvres doucement. Appuyez fermement de vos deux pieds sur le sol et répartissez le poids de votre corps de manière égale sur chacun d'entre eux en visualisant que vous êtes relié à la terre en dessous. Levez les orteils et écartez-les en les reposant sur le sol. Restez une minute ou deux dans cette position en inspirant profondément par le nez.

  2. Lorsque vous vous sentez prêt(e), ouvrez lentement les yeux et laissez-les mi-clos. Du regard, fixez le sol à approximativement 50 cm devant vous.

  3. Commencez à marcher en faisant des pas lents et courts. Avancez d'un tout petit pas avec le pied droit, puis prenez un instant pour vous ancrer en marquant un arrêt avant d'avancer avec le pied gauche d'un même tout petit pas en vous ancrant à nouveau. Continuez de marcher en conscience de cette façon.

  4. Harmonisez chaque pas sur votre respiration : inspirez en levant le pied et expirez en le reposant au sol. Remarquez qu'après un certain temps, votre marche adopte un rythme naturel.

  5. En marchant, gardez consciemment le poids équilibré au dessus du centre de votre corps : ne le laissez pas pencher en avant ou en arrière. Lorsque votre pied touche le sol, ressentez qu'il s'enracine en profondeur.

  6. Observez comment votre corps s'implique dans l'action de la marche. Regardez la façon dont chaque genou se plie, se lève et se tend. Soyez conscient des mouvements de vos chevilles, de vos hanches, de votre colonne vertébrale et de vos épaules. Lorsque votre attention s'égare, ramenez-la constamment sur votre respiration. Pratiquez pendant une durée qui vous semble juste avant de vous détendre pour terminer l'exercice.


Marjorie


Cher lecteur, chère lectrice, que tu sois dans la découverte, ou expérimenté(e) en sophrologie, yoga, méditation, cet article permet d'enrichir ta connaissance pratique et technique du bien-être. Il s'inspire du livre L'art de la respiration - Swami Saradananda.


Posts récents

Voir tout