Fable du prāna - L'essaim des sens

Dernière mise à jour : 30 janv.



 

Pourquoi le prana est-il la partie la plus importante du corps, et indispensable à la vie ? L'histoire qui suit nous livre le secret. Elle est extraite de l'Art de la respiration.


Un jour, le prana se disputait avec le mental et les sens. Chacun d'entre eux affirmait être la partie la plus importante du corps et se comportaient tel un essaim d'abeilles en colère, concourant bruyamment pour recevoir l'attention du corps. Le prana avertit les autres : "Ne vous faites pas d'illusions, c'est moi qui permets au corps de vivre. Je soutiens la vie en me divisant en cinq". Mais, dans leur vanité, le mental et les sens refusèrent de le croire. Tentant de régler cette querelle, ils décidèrent d'essayer une expérience. Tour à tour, chacun d'entre eux quitterait le corps et resterait à l'écart pendant un an. A son retour tous jugeraient quel est celui dont l'absence avait le plus grand impact sur le corps. La parole fut la première à partir. A son retour, elle demanda : "Comment vous-êtes-vous débrouillés sans moi ?". Les autres répondirent que, bien que le corps fût muet, ils s'étaient tous bien portés. Puis, la vue s'en alla pendant un an et le corps continua ainsi en dépit de sa cécité. Lorsque l'ouïe partit, le corps fut sourd, mais resta cependant vivant et sain. Même lorsque le mental s'en alla, le corps survécut, malgré son inconscience.

Finalement vint le moment que le prana quitte le corps. Tandis qu'il commença à prendre congé, le mental et les sens sentirent leur énergie décliner en même temps. Ils ne pouvaient tout simplement pas résister à la force du prana et ils furent attirés à sa suite, tel un essaim d'abeilles accompagnant sa reine hors de la ruche. Par conséquent, le corps commença à mourir. Inutile de dire que le mental et tous les sens s'excusèrent de leur arrogance initiale et implorèrent le prana de rester. A l'unanimité, ils furent d'accord que le prana était véritablement la partie la plus importante du corps.


Conclusion de cette histoire


Cette histoire met en lumière le rôle que le prana joue dans le corps en donnant à toutes les facultés l'énergie nécessaire pour fonctionner (voir les 5 formes de prana). Si vous voulez avoir un meilleur contrôle sur votre vie, la clé est de prendre le contrôle de votre prana et commencer en contrôlant votre respiration, car celle-ci est la manifestation la plus tangible de votre prana. C'est pour cette raison que le yoga et de nombreuses autres formes d'exercices corps-mental ou psychocorporels, tels que le chi-gong, la sophrologie, insistent tellement sur les exercices de respiration.


Marjorie


Cher lecteur, chère lectrice, que tu sois dans la découverte, ou expérimenté(e) en sophrologie, yoga, méditation, cet article permet d'enrichir ta connaissance pratique et technique du bien-être. Il s'inspire du livre L'art de la respiration - Swami Saradananda.

Posts récents

Voir tout